Dédouanement des
exportations

Dédouanement des exportations

Aujourd'hui, de plus en plus d'entreprises franchissent le pas de l'internationalisation à la recherche de nouvelles opportunités pour augmenter leurs ventes. Il est donc essentiel de comprendre le processus d'exportation et tout ce qu'il implique, avec ses obligations et ses risques, afin de le mener à bien de manière satisfaisante et avec un maximum de garanties.

Qu'est-ce qu'une exportation?

Une opération d'exportation repose sur la vente de biens ou de marchandises à un pays situé en dehors du territoire douanier de l'Union européenne ; dans le cas contraire, elle serait considérée comme une livraison intra-UE.

Toutes les entreprises peuvent exporter, quel que soit leur type (PME, start-up, multinationale, etc.) L'important est d'avoir une vue d'ensemble de l'opération, notamment en ce qui concerne le processus logistique et douanier, et de prendre également en compte les exigences techniques du marché de destination.

Comment s'enregistrer en tant qu'exportateur ?

Pour exporter, vous devez inscrire votre entreprise au registre des exportateurs pour obtenir un numéro EORI. Le numéro EORI est un code requis par les autorités douanières pour identifier les entreprises qui exercent des activités d'exportation et d'importation.

Le numéro EORI peut être demandé auprès du bureau électronique de l'Agence fiscale. Les entreprises étrangères situées dans l'UE doivent associer leur NIF à un EORI espagnol pour pouvoir exercer leurs activités.

Le code EORI sera composé du NIF précédé du code ISO à deux chiffres pour l'Espagne (ES), par exemple ESA123456789.

Les entreprises exportatrices peuvent vérifier la validité de leur EORI sur le site web de la Commission européenne, qui est disponible via le lien suivant:

En revanche, si vous comptez exporter vers un pays avec lequel il existe un accord préférentiel de libre-échange, vous devez demander le statut d'exportateur autorisé ou le statut d'exportateur enregistré (REX) en fonction du type d'accord établi. Les deux procédures sont effectuées à l'Agence des impôts.

Avez-vous besoin d'aide pour les formalités administratives?

Quels documents devez-vous préparer pour les autorités douanières?

En fonction du lieu d'exportation, différents documents peuvent être exigés. Les documents les plus importants habituellement requis pour effectuer une opération d'exportation sont les suivants:

Autorisation de dédouanement. Il s'agit d'accorder à l'agent en douane l'autorisation d'effectuer le dédouanement en votre nom auprès de l'Agence des impôts. Cette procédure s'effectue par voie télématique sur le site web de l'Agence des impôts.

Facture commerciale. Il doit répondre à certaines exigences minimales en termes de contenu et de forme. Ce sont:

Liste d'emballage.

Certificats délivrés par des organismes officiels attestant que le produit est conforme aux réglementations obligatoires en matière de normes de santé et de sécurité, ainsi que d'étiquetage et d'emballage.

Preuve d'origine préférentielle exigée par le pays importateur afin d'accréditer l'origine des marchandises. Le type de document demandé dépendra de l'accord préférentiel appliqué entre l'UE et le pays de destination.

Autres documents et déclarations. Selon l'origine et la nature du produit, l'exportateur doit être en mesure de fournir tout type de document requis par les autorités douanières.

Quelles sont les étapes d'un dédouanement à l'exportation?

Une fois que la partie intéressée a décidé de réaliser l'opération d'exportation, elle doit contacter son agent en douane, qui la conseillera et l'informera de tous les détails à prendre en compte pour réaliser l'opération.

Lorsque le commissionnaire en douane est en possession de tous les documents et que les marchandises se trouvent dans une enceinte douanière, il entame toutes les procédures liées aux éventuelles inspections para-douanières, si l'opération elle-même le nécessite.

Les inspections para-douanières sont effectuées par les agences de santé étrangère, de santé animale, de santé végétale (FITO) et de contrôle de la qualité (SOIVRE). Ces contrôles sont effectués aux postes d'inspection frontaliers (PIF) par des organismes indépendants de l'Agence fiscale.

Une fois que tous les documents nécessaires sont en place, la déclaration d'exportation est soumise à la douane, qui lui attribue l'un des circuits suivants:

Vert : les marchandises sont autorisées à quitter le territoire douanier de l’Union européenne.

Orange : un contrôle documentaire par les douanes est requis avant que les marchandises ne soient autorisées à quitter le territoire de l’Union européenne.

Rouge : un contrôle à la fois documentaire et physique par les douanes est requis avant d’autoriser la sortie des marchandises de l’Union européenne.

Qui doit déposer la déclaration de douane ?

La personne concernée peut déposer elle-même la déclaration en douane par le biais de l'autodédouanement. Toutefois c'est généralement un représentant en douane qui agit au nom de la personne concernée. Le représentant en douane est responsable du traitement du dédouanement, car la préparation de ce document exige un niveau élevé de connaissances en matière fiscale et douanière.

Il est nécessaire de souligner que toute erreur lors de la présentation de la documentation peut entraîner des sanctions, tant administratives que financières, de la part de l'AEAT (Agence fiscale espagnole).

À cela s'ajoutent les complications qui peuvent survenir lors de la délivrance de certains certificats (sanitaires, phytosanitaires ou de conformité) en raison d'une méconnaissance de la réglementation, ce qui peut entraîner le blocage des marchandises, voire leur rejet par le bureau de douane de destination.

Vous avez besoin de plus d'informations?